QUI N’A JAMAIS RÊVÉ DE VOYAGER SANS BAGAGE ?

Une start-up l’a fait ! Des-Kodes propose à ses clients de voyager sans bagage avec une valise toute prête à leur arrivée.

La fondatrice de cette start-up, Isna Kimbembé, a vécu entre Londres et Paris durant de nombreuses années. C’est en voyageant que lui est venu l’idée de lancer le nouveau concept : le voyage sans bagage. En 2017, elle se lance dans l’entrepreneuriat et pour cette jeune femme des Hauts-de-Seine, la grande aventure commence. Elle nous raconte l’histoire de sa start’up « Des-Kodes ».

>> Bonjour Isna, peux-tu nous parler de ce nouveau concept dont tout le monde rêve ?

Des-Kodes est convaincu que le voyage représente la liberté, la découverte et l’aventure. Pour ces raisons, nous vous permettons de voyager sans bagages. Comment ça marche ? Vous partez à New York par exemple, vous allez sur le site www.des-kodes.com vous choisissez votre style, vos activités et une styliste à New York prépare votre valise avec des marques new-yorkaises. Vous voyagez les mains vides et arrivé à votre hôtel, elle valide tout avec vous. Le contenu est en location avec option d’achat. Et pour que cette aventure dure longtemps nous avons une approche éthique environnementale. #live #laugh #love #respect sont nos valeurs.

 

>> Comment t’es venue l’idée ?

Après avoir raté mon avion pour Paris un week-end férié lorsque je vivais à Londres, British Airways m’a gentiment proposé d’effectuer le trajet en bus. J’ai rejoint un groupe de français en transit et qui avait raté eux aussi leur correspondance. Le groupe avait plus de bagages que de personnes pour les porter. Je voyageais déjà à l’époque avec peu de chose puisque j’avais deux dressings et là l’un d’eux en me voyant me demanda « comment se fait-il que tu voyages les mains vides ? ». Je lui ai répondu que je voyageais toujours comme ça et là il me répondit : « je payerais cher pour voyager comme toi ». Et j’ai eu un rêve, celui de faire vivre le voyage, sans bagages en ayant une approche éthique et écologique : c’est ainsi que Des-Kodes est née. Des-Kodes représente les différents Dress codes ou codes vestimentaires. Chacun doit être libre de vivre son style (ses codes) à travers le monde, telle est notre promesse.

 

>> Durant ton parcours, tu as décidé de participer au concours de création d’entreprise. Pourquoi ?

L’objectif premier est souvent la valeur que peut apporter le concours, car un concours demande énormément de travail et d’investissement donc je regarde les critères éligibilités, la notoriété du concours, l’apport technique ou stratégique (formation ou aide personnalisée), les partenaires (pour la médiatisation) et bien sûr la dotation financière qui permet de réinvestir dans l’entreprise.

 

>> Qu’est-ce qui t’a poussé à candidater à « Révélateur de Talents » en 2016 ?

Déjà honnêtement j’ai adoré le nom, « Révélateur de talents ». J’y ai vu l’audace, le show et le fait d’avoir un casting vidéo j’ai trouvé ça génial ! C’est après que j’ai vu tous les avantages : parrainage avec des grands groupes, dotations, formations, réseaux. J’ai été séduite par l’énergie véhiculée par le concours. Et on a relevé le défi ! On avait même été pitcher en peignoir à l’aéroport d’Orly sur le tarmac ! Avec l’association QG92 que j’ai rencontrée lors du concours.

 

>> Qu’est-ce que cela t’a apporté pour la création de ta start-up ?

Le concours a été riche pour moi sur plusieurs points : La structuration : durant le parcours RDT, on a eu plusieurs heures de coaching avec des experts dans différents domaines (stratégie, finance, confiance en soi) Le réseau : un réseau de contacts chez TF1, L’Oréal et Randstad. D’ailleurs cela nous permet en ce moment même de mener une étude de marché avec des étudiants de l’école de commerce de L’ESSCA pour mettre en place une offre innovante auprès de grands groupes. La médiatisation : nous avons eu suite au concours des passages télé : BFM Business, des articles presse avec Les Echos et beaucoup d’autre en ligne. La dotation nous a permis de maintenir notre force marketing même si pour le moment cela reste des contrats de prestations. L’équipe a pu se maintenir à 2 ETP et 6 personnes.

 

>> Grâce à tes nombreuses expériences, quels conseils donnerais-tu aux personnes qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat aujourd’hui ?

Ne pas se focaliser sur les freins (et ça c’est facile à dire mais tellement dur à faire). S’ouvrir à l’immensité de possibilités. L’argent n’est pas un frein si on trouve le bon réseau, les bons partenaires, l’énergie et la passion pour convaincre. Avoir une capacité d’adaptation et une ténacité à toute épreuve! Il faut se former sur tout même si on délègue (notamment quand on est seul au démarrage). Mais il faut aussi bien s’entourer en interne et dans sa vie privée pour tenir et se ressourcer. Sans oublier une bonne hygiène de vie pour maintenir son énergie au top niveau. C’est un marathon ou plutôt un ironman (pour les sportifs) mais à la clef tellement d’enrichissement personnel que ça vaut largement le coup de le courir. #Audace #Êtresoimême #Challenge #Progrès #Passion

 

>> Des-kodes dans quelques années …

Notre ambition est réellement de co-construire (avec les acteurs de la mode et du tourisme) une nouvelle façon de voyager, plus libre et plus éthique. Et demain de vous emmener en dernière minute vers les voyages les plus fous! Mais pas de panique il y aura déjà votre valise sur place.

Merci Isna !

 Si vous aussi, vous avez aimé le témoignage de Isna Kimbembé, n’hésitez pas à suivre toute l’actualité « Des-kodes » sur :

Site web: www.des-Kodes.com – Facebook: https://www.facebook.com/des.kodes.officiel/  – Linkedin : https://fr.linkedin.com/company/des-kodes

 

Photographe : Agence MARISCA I Page officielle  MARISCA